Ces nouveaux postes de contrôle scanneront les plaques d'immatriculation afin de s'assurer que la fameuse vignette, virtuelle et liée à la plaque, a bien été acquittée.

Quarante portiques seront installés sur les autoroutes belges: 3 à Bruxelles, 17 en Wallonie et 20 en Flandre, indique Sud Presse. Outre cela, 800 postes munis de caméras seront placés sur le réseau routier primaire et secondaire: 100 à Bruxelles, 300 pour la Wallonie et 400 pour la Flandre. Il y aura aussi 44 postes de contrôles mobiles et 40 véhicules prêts à intercepter les contrevenants récidivistes.

Les automobilistes resquilleurs s'exposeront à une sanction administrative et seront inscrits sur liste noire.

Du côté de Touring, on craint qu'un tel projet soit très difficile à mettre en place et on souligne son coût élevé potentiel. Au cabinet du ministre wallon Di Antonio, on rappelle que "la note architecturale est encore provisoire", peut-on encore lire dans les journaux de Sud Presse.

En 2016, les automobilistes qui emprunteront le réseau routier belge devront s'acquitter d'une vignette routière. Elle sera payée par les étrangers sur Internet, via SMS ou en station-service. Quant aux Belges, ils devront aussi payer la taxe mais elle sera intégrée à la taxe de circulation.

Le Vif.be, avec Belga

Ces nouveaux postes de contrôle scanneront les plaques d'immatriculation afin de s'assurer que la fameuse vignette, virtuelle et liée à la plaque, a bien été acquittée. Quarante portiques seront installés sur les autoroutes belges: 3 à Bruxelles, 17 en Wallonie et 20 en Flandre, indique Sud Presse. Outre cela, 800 postes munis de caméras seront placés sur le réseau routier primaire et secondaire: 100 à Bruxelles, 300 pour la Wallonie et 400 pour la Flandre. Il y aura aussi 44 postes de contrôles mobiles et 40 véhicules prêts à intercepter les contrevenants récidivistes. Les automobilistes resquilleurs s'exposeront à une sanction administrative et seront inscrits sur liste noire. Du côté de Touring, on craint qu'un tel projet soit très difficile à mettre en place et on souligne son coût élevé potentiel. Au cabinet du ministre wallon Di Antonio, on rappelle que "la note architecturale est encore provisoire", peut-on encore lire dans les journaux de Sud Presse. En 2016, les automobilistes qui emprunteront le réseau routier belge devront s'acquitter d'une vignette routière. Elle sera payée par les étrangers sur Internet, via SMS ou en station-service. Quant aux Belges, ils devront aussi payer la taxe mais elle sera intégrée à la taxe de circulation. Le Vif.be, avec Belga