Le député communiste a une nouvelle fois reproché à son collègue socialiste de ne pas avoir procédé à la réduction de la TVA sur l'énergie de 21 à 6%. "Où est passée votre proposition de baisser la TVA, que vous défendiez quand vous étiez dans l'opposition ?", a lancé Raoul Hedebouw. "Les gens en ont assez de ce double discours à la 'on est pour, mais on est contre'". "La TVA est anti-redistributive", a répondu Ahmed Laaouej, sans convaincre son interlocuteur. "Tu (sic) ne veux pas entendre que les gros revenus vont avoir 400 à 500 euros plus. Nous, quand on dépose cette proposition, on l'accompagne d'autres mesures dont les chèques-énergie. Et tu ne crées pas un effet d'aubaine !" Le chef de groupe PS a ensuite accusé le PTB de "diviser la gauche et finalement affaiblir le camp des travailleurs", dans une intervention également applaudie par le Premier ministre et sur les bancs libéraux. Alexander De Croo a justifié ses applaudissements. "Oui, j'ai applaudi mon partenaire de gouvernement. C'est un parti qui a compris qu'à un moment donné, il faut dépasser les caricatures et ne pas s'enfermer dans son isolement idéologique. Je salue le choix d'un parti socialiste qui comprend qu'il faut parler avec les autres. Un parti qui se comporte comme cela, oui j'applaudis." La séance plénière a été suspendue peu avant 13 heures afin de tenir la conférence des présidents, organe chargé d'organiser les travaux de la Chambre. La discussion générale reprendra ensuite avant la réponse du Premier ministre. (Belga)

Le député communiste a une nouvelle fois reproché à son collègue socialiste de ne pas avoir procédé à la réduction de la TVA sur l'énergie de 21 à 6%. "Où est passée votre proposition de baisser la TVA, que vous défendiez quand vous étiez dans l'opposition ?", a lancé Raoul Hedebouw. "Les gens en ont assez de ce double discours à la 'on est pour, mais on est contre'". "La TVA est anti-redistributive", a répondu Ahmed Laaouej, sans convaincre son interlocuteur. "Tu (sic) ne veux pas entendre que les gros revenus vont avoir 400 à 500 euros plus. Nous, quand on dépose cette proposition, on l'accompagne d'autres mesures dont les chèques-énergie. Et tu ne crées pas un effet d'aubaine !" Le chef de groupe PS a ensuite accusé le PTB de "diviser la gauche et finalement affaiblir le camp des travailleurs", dans une intervention également applaudie par le Premier ministre et sur les bancs libéraux. Alexander De Croo a justifié ses applaudissements. "Oui, j'ai applaudi mon partenaire de gouvernement. C'est un parti qui a compris qu'à un moment donné, il faut dépasser les caricatures et ne pas s'enfermer dans son isolement idéologique. Je salue le choix d'un parti socialiste qui comprend qu'il faut parler avec les autres. Un parti qui se comporte comme cela, oui j'applaudis." La séance plénière a été suspendue peu avant 13 heures afin de tenir la conférence des présidents, organe chargé d'organiser les travaux de la Chambre. La discussion générale reprendra ensuite avant la réponse du Premier ministre. (Belga)