Hilde Crevits, la ministre (CD&V) sortante de l'Éducation en Flandre, semblait intouchable. Et pourtant: elle vient de se prendre un sacré camouflet. L'effet Crevits, comme on aimait l'appeler en Flandre, n'aura pas soufflé plus qu'une brise sur une mer d'huile. Celle qui se présentait ouvertement au poste de ministre présidente de la Flandre va perdre 5 points en Flandre-Occidentale, qui est pourtant sa terre de prédilection. Elle va en perdre encore davantage dans son fief de Torhout. Seule la liste qu'elle menait pour le parlement flamand limite, un peu, la casse puisqu'elle y obtient un beau score 130.912 voix de préférence (elle est deuxième après Bart De Wever qui lui est à 242.386 voix selon les chiffres complets). Ailleurs, si Crevits a eu un effet, il serait plutôt négatif. Le parti n'en mène effectivement pas large et a humblement reconnu sa défaite.
...