M. Magnette (PS) dit prendre acte du choix des citoyens américains. "Nous n'avons pas de jugement à porter sur ce choix, il est le président élu, même si ce n'était clairement pas la préférence de l'immense majorité des Européens". Le chef du gouvernement wallon appelle à ne pas porter de jugement hâtif et précipité, car il conviendra de voir ce que M. Trump fera en tant que président, et "comment le système politique américain pourra l'encadrer et éviter un certain nombre de dérapages". "C'est peut-être aussi une chance pour l'Europe: si les Etats-Unis renouent avec une tentation unilatérale, si en Europe certains craignent d'être à la merci des voisins russes, cela, combiné avec le Brexit, pourrait être l'occasion pour l'Europe de réaffirmer son poids politique sur la scène internationale", analyse Paul Magnette. (Belga)

M. Magnette (PS) dit prendre acte du choix des citoyens américains. "Nous n'avons pas de jugement à porter sur ce choix, il est le président élu, même si ce n'était clairement pas la préférence de l'immense majorité des Européens". Le chef du gouvernement wallon appelle à ne pas porter de jugement hâtif et précipité, car il conviendra de voir ce que M. Trump fera en tant que président, et "comment le système politique américain pourra l'encadrer et éviter un certain nombre de dérapages". "C'est peut-être aussi une chance pour l'Europe: si les Etats-Unis renouent avec une tentation unilatérale, si en Europe certains craignent d'être à la merci des voisins russes, cela, combiné avec le Brexit, pourrait être l'occasion pour l'Europe de réaffirmer son poids politique sur la scène internationale", analyse Paul Magnette. (Belga)