Interpellée sur son travail en tant qu'administratrice de l'Intercommunale par le conseiller Ecolo Hajib El Hajjaji, Muriel Targnion a précisé que la Ville ne possédait que 0,4% de parts au sein de Resa gaz, secteur nullement concerné par la vente des actifs concurrentiels. "Je considère donc que j'agis, au sein de cette Intercommunale comme une présidente objective puisque je pense aux intérêts des communes et pas de ma Ville", a-t-elle ajouté en réaction aux critiques s'abattant sur elle, lui reprochant de défendre l'intercommunale. La bourgmestre de Verviers a également précisé que le CA de Nethys avait reçu comme directive du CA d'Enodia en décembre 2018 de vendre les actifs concurrentiels "au meilleur prix mais ce critère ne devait pas prévaloir sur deux préoccupations : le maintien de l'emploi et d'un siège social à Liège. Nous voulions aussi inciter le développement économique d'autres filières à Liège", faisant référence à la cession pour l'euro symbolique de l'actif concurrentiel Elicio voire de Win. Muriel Targnion a également annoncé que le 11 septembre dernier le CA d'Enodia a décidé de la dissolution de Finanpart. Quant au comité directeur de Nethys, il sera lui aussi dissous au terme des opérations de vente. (Belga)