L'université de Gand mène une réflexion, pour les futurs bâtiments et projets de rénovation, qui souhaitent prendre en compte les personnes transgenres et intersexuées, ne répo...

L'université de Gand mène une réflexion, pour les futurs bâtiments et projets de rénovation, qui souhaitent prendre en compte les personnes transgenres et intersexuées, ne répondant pas à la traditionnelle séparation H/F. Pour la députée, notre législation du travail doit s'adapter à cette nouvelle réalité. L'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes note, de son côté, que des toilettes séparées H/F peuvent constituer une source d'exclusion et de discrimination pour les transgenres. Il recommande, dès lors, de permettre à la personne concernée d'utiliser la toilette en fonction de son identité et expression de genre. " Il est, dès lors, important, embraie le ministre de l'Emploi, Kris Peeters (CD&V), que des conventions claires soient conclues entre employeur et travailleurs sur l'introduction d'une politique neutre en matière de genre dans l'entreprise. " M. La.