Plusieurs villes et communes interdisent l'utilisation de feux d'artifice sur leur territoire, mais cette disposition n'a pas ou peu été respectée la nuit du Nouvel an. Selon de nombreux bourgmestres, une telle interdiction est presque impossible à faire appliquer, car il faudrait quasi surprendre les gens en train d'allumer les feux d'artifice. En outre, ceux-ci sont en vente libre en Belgique. Mercredi après-midi, le ministre Verlinden était interrogée à ce sujet en commission de l'intérieur de la Chambre. La vente de feux d'artifice est une compétence du ministre de l'Économie, a-t-elle déclaré, mais elle s'est dite ouverte au débat, qui, selon elle, devrait avoir lieu à la Chambre. "Nous devons clairement y penser. Les feux d'artifice causent trop de dégâts aux personnes, aux animaux et aux infrastructures chaque année." Pour Patrick Dewael, une approche européenne pourrait aussi être intéressante. En effet, de nombreux Néerlandais viennent acheter leurs feux d'artifice de l'autre côté de la frontière, en Belgique, car ils ne peuvent plus en acheter chez eux. (Belga)

Plusieurs villes et communes interdisent l'utilisation de feux d'artifice sur leur territoire, mais cette disposition n'a pas ou peu été respectée la nuit du Nouvel an. Selon de nombreux bourgmestres, une telle interdiction est presque impossible à faire appliquer, car il faudrait quasi surprendre les gens en train d'allumer les feux d'artifice. En outre, ceux-ci sont en vente libre en Belgique. Mercredi après-midi, le ministre Verlinden était interrogée à ce sujet en commission de l'intérieur de la Chambre. La vente de feux d'artifice est une compétence du ministre de l'Économie, a-t-elle déclaré, mais elle s'est dite ouverte au débat, qui, selon elle, devrait avoir lieu à la Chambre. "Nous devons clairement y penser. Les feux d'artifice causent trop de dégâts aux personnes, aux animaux et aux infrastructures chaque année." Pour Patrick Dewael, une approche européenne pourrait aussi être intéressante. En effet, de nombreux Néerlandais viennent acheter leurs feux d'artifice de l'autre côté de la frontière, en Belgique, car ils ne peuvent plus en acheter chez eux. (Belga)