La ministre a été interpellée en séance plénière par Peter De Roover (N-VA), Nabil Boukili (PTB) et Ortwin Depoortere (VB). Aux yeux des députés, les photos de la ministre qui passe le test sans masque dans un lieu fermé aux côtés des candidats est un mauvais signal à l'heure où la lassitude de la population face aux mesures sanitaires est de plus en plus forte. C'est la police fédérale qui a adressé une invitation à la ministre, a expliqué Mme Verlinden qui s'y est rendue après s'être assurée du respect de la sécurité sanitaire. Celle-ci était au rendez-vous, à entendre la ministre: ventilation de la pièce, distance entre les participants, désinfection, présence de gel hydroalcoolique et port du masque sauf pendant la durée de l'épreuve... qui a duré 7 minutes. "J'ai pu constater que cette épreuve a eu lieu en toute sécurité", a souligné Mme Verlinden. À ses yeux, cela fait partie de son travail de ministre de soutenir par sa présence l'opération de recrutement que mène la police. (Belga)

La ministre a été interpellée en séance plénière par Peter De Roover (N-VA), Nabil Boukili (PTB) et Ortwin Depoortere (VB). Aux yeux des députés, les photos de la ministre qui passe le test sans masque dans un lieu fermé aux côtés des candidats est un mauvais signal à l'heure où la lassitude de la population face aux mesures sanitaires est de plus en plus forte. C'est la police fédérale qui a adressé une invitation à la ministre, a expliqué Mme Verlinden qui s'y est rendue après s'être assurée du respect de la sécurité sanitaire. Celle-ci était au rendez-vous, à entendre la ministre: ventilation de la pièce, distance entre les participants, désinfection, présence de gel hydroalcoolique et port du masque sauf pendant la durée de l'épreuve... qui a duré 7 minutes. "J'ai pu constater que cette épreuve a eu lieu en toute sécurité", a souligné Mme Verlinden. À ses yeux, cela fait partie de son travail de ministre de soutenir par sa présence l'opération de recrutement que mène la police. (Belga)