Sur des vidéos tournées par des pêcheurs, la mangrove du parc national de Morrocoy apparaît recouverte d'une couche noirâtre, tandis que des nappes de pétrole s'échouent sur les plages. Cette zone côtière, située à l'ouest de Caracas, abrite une faune riche et variée, dont quatre espèces de tortues menacées. La mangrove et les récifs coralliens sont très "touchés" par le pétrole, a déclaré à l'AFP Victoria Gonzalez de l'ONG de protection de la nature Azul Ambientalistas. La mangrove "est considérée comme une +nurserie+ marine, parce que de nombreuses espèces y pondent". "Nous ignorons s'il s'agit de pétrole ou de mazout, car PDVSA (la compagnie pétrolière publique) ne s'est pas exprimée à ce sujet", a ajouté Victoria Gonzalez. Sollicités par l'AFP, ni PDVSA, ni le ministère vénézuélien du Pétrole n'ont donné suite. Selon la députée d'opposition Maria Gabriela Hernandez, l'écoulement d'hydrocarbures provient de la raffinerie d'El Palito, située à environ 60 km du parc national de Morrocoy. (Belga)

Sur des vidéos tournées par des pêcheurs, la mangrove du parc national de Morrocoy apparaît recouverte d'une couche noirâtre, tandis que des nappes de pétrole s'échouent sur les plages. Cette zone côtière, située à l'ouest de Caracas, abrite une faune riche et variée, dont quatre espèces de tortues menacées. La mangrove et les récifs coralliens sont très "touchés" par le pétrole, a déclaré à l'AFP Victoria Gonzalez de l'ONG de protection de la nature Azul Ambientalistas. La mangrove "est considérée comme une +nurserie+ marine, parce que de nombreuses espèces y pondent". "Nous ignorons s'il s'agit de pétrole ou de mazout, car PDVSA (la compagnie pétrolière publique) ne s'est pas exprimée à ce sujet", a ajouté Victoria Gonzalez. Sollicités par l'AFP, ni PDVSA, ni le ministère vénézuélien du Pétrole n'ont donné suite. Selon la députée d'opposition Maria Gabriela Hernandez, l'écoulement d'hydrocarbures provient de la raffinerie d'El Palito, située à environ 60 km du parc national de Morrocoy. (Belga)