"Soyez fiers parce que vous avez été capables de d'affronter l'impossible et nous avons réussi à vaincre le chavisme", a déclaré Freddy Superlano, en tête du scrutin avec 37,60% des voix devant le gouverneur sortant et frère aîné d'Hugo Chavez, Argenis Chavez, crédité de 37,21%. Le Barinas, qui compte 970.000 habitants, était le seul des 23 Etats vénézuéliens où les résultats du scrutin régional du 21 novembre n'avaient pas été officialisés. Il a été gouverné par Hugo de Los Reyes Chavez, le père d'Hugo Chavez, de 1998 à 2008, puis par Adan Chavez, un frère de l'ex-président défunt, jusqu'en 2017, année de l'élection d'Argenis Chavez. Lundi, la justice vénézuélienne a annulé le scrutin, au motif que Freddy Superlano était inéligible, selon une injonction du 17 août du Contrôleur général de la République, chargé de la surveillance de la gestion des fonds publics. Accompagné samedi à la tribune par le chef de l'opposition Juan Guaido, Freddy Superlano a annoncé la candidature de son épouse, Aurora de Superlano, 32 ans, au nouveau scrutin, prévu le 9 janvier prochain. "La meilleure garantie, c'est l'unité, plus d'unité, une meilleure unité, plus de participation, c'est les gens dans les rues, c'est la protestation, c'est exiger nos droits pour sortir (Nicolas) Maduro", a déclaré Juan Guaido, reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays qui ont dénoncé les conditions de la réélection en 2018 de Nicolas Maduro. Au lendemain de la décision de la Cour suprême, Argenis Chavez a démissionné de son poste de gouverneur et annoncé qu'il ne se représenterait pas, laissant son parti désigner un autre candidat. Les partisans du président Maduro ont remporté 19 des 23 Etats en jeu lors de ce scrutin régional, qui a marqué le retour de l'opposition aux urnes depuis la réélection contestée de Nicolas Maduro en 2018 à la présidentielle. (Belga)

"Soyez fiers parce que vous avez été capables de d'affronter l'impossible et nous avons réussi à vaincre le chavisme", a déclaré Freddy Superlano, en tête du scrutin avec 37,60% des voix devant le gouverneur sortant et frère aîné d'Hugo Chavez, Argenis Chavez, crédité de 37,21%. Le Barinas, qui compte 970.000 habitants, était le seul des 23 Etats vénézuéliens où les résultats du scrutin régional du 21 novembre n'avaient pas été officialisés. Il a été gouverné par Hugo de Los Reyes Chavez, le père d'Hugo Chavez, de 1998 à 2008, puis par Adan Chavez, un frère de l'ex-président défunt, jusqu'en 2017, année de l'élection d'Argenis Chavez. Lundi, la justice vénézuélienne a annulé le scrutin, au motif que Freddy Superlano était inéligible, selon une injonction du 17 août du Contrôleur général de la République, chargé de la surveillance de la gestion des fonds publics. Accompagné samedi à la tribune par le chef de l'opposition Juan Guaido, Freddy Superlano a annoncé la candidature de son épouse, Aurora de Superlano, 32 ans, au nouveau scrutin, prévu le 9 janvier prochain. "La meilleure garantie, c'est l'unité, plus d'unité, une meilleure unité, plus de participation, c'est les gens dans les rues, c'est la protestation, c'est exiger nos droits pour sortir (Nicolas) Maduro", a déclaré Juan Guaido, reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays qui ont dénoncé les conditions de la réélection en 2018 de Nicolas Maduro. Au lendemain de la décision de la Cour suprême, Argenis Chavez a démissionné de son poste de gouverneur et annoncé qu'il ne se représenterait pas, laissant son parti désigner un autre candidat. Les partisans du président Maduro ont remporté 19 des 23 Etats en jeu lors de ce scrutin régional, qui a marqué le retour de l'opposition aux urnes depuis la réélection contestée de Nicolas Maduro en 2018 à la présidentielle. (Belga)