"Le taux de participation est extraordinaire avec 41,53% des électeurs du Venezuela qui ont voté, soit 8.089.320 votants", a annoncé Tibisay Lucena, présidente du Conseil national électoral (CNE). Le président Maduro s'est félicité du fort taux de participation à ce scrutin. "Le moment d'une nouvelle histoire est arrivé", a-t-il salué. L'opposition a quant à elle déclaré que seuls 2,48 millions de personnes avaient participé au vote, sur les 19,4 millions d'électeurs potentiels, dénonçant "la plus grande fraude électorale de l'histoire". Henrique Capriles a par ailleurs déploré ce "jour noir" et dénoncé "l'ambition maladive" du président Maduro. Entre samedi et dimanche, quatre personnes, dont deux adolescents et un militaire, sont mortes dans l'Etat de Tachira, trois hommes dans celui de Merida, un dans celui de Lara, un autre dans celui de Zulia et un dirigeant étudiant dans l'état de Sucre, selon un bilan officiel. Ces nouvelles violences portent à plus de 120 morts le bilan de quatre mois de mobilisation pour réclamer le départ de M. Maduro. (Belga)

"Le taux de participation est extraordinaire avec 41,53% des électeurs du Venezuela qui ont voté, soit 8.089.320 votants", a annoncé Tibisay Lucena, présidente du Conseil national électoral (CNE). Le président Maduro s'est félicité du fort taux de participation à ce scrutin. "Le moment d'une nouvelle histoire est arrivé", a-t-il salué. L'opposition a quant à elle déclaré que seuls 2,48 millions de personnes avaient participé au vote, sur les 19,4 millions d'électeurs potentiels, dénonçant "la plus grande fraude électorale de l'histoire". Henrique Capriles a par ailleurs déploré ce "jour noir" et dénoncé "l'ambition maladive" du président Maduro. Entre samedi et dimanche, quatre personnes, dont deux adolescents et un militaire, sont mortes dans l'Etat de Tachira, trois hommes dans celui de Merida, un dans celui de Lara, un autre dans celui de Zulia et un dirigeant étudiant dans l'état de Sucre, selon un bilan officiel. Ces nouvelles violences portent à plus de 120 morts le bilan de quatre mois de mobilisation pour réclamer le départ de M. Maduro. (Belga)