"Il ne s'agit pas de méfaits mafieux auxquels participe la moitié du ministère de la Justice. Mais l'imbrication entre l'économie souterraine et réelle est néanmoins très importante. Certaines personnes occupent des places cruciales et partagent certaines informations. Désormais, nous aurons une meilleure idée des secteurs dans lesquels cela se produit. Comme chez les douaniers, les fonctionnaires, ... Nous ne pouvons exclure aucun secteur", a martelé M. Van Quickenborne. (Belga)

"Il ne s'agit pas de méfaits mafieux auxquels participe la moitié du ministère de la Justice. Mais l'imbrication entre l'économie souterraine et réelle est néanmoins très importante. Certaines personnes occupent des places cruciales et partagent certaines informations. Désormais, nous aurons une meilleure idée des secteurs dans lesquels cela se produit. Comme chez les douaniers, les fonctionnaires, ... Nous ne pouvons exclure aucun secteur", a martelé M. Van Quickenborne. (Belga)