"Le principal enjeux est de réduire les inégalités et ce dans plusieurs secteurs notamment au niveau territorial. Les inégalités créent des fractures et il faut y remédier. J'ai pour habitude de dire que le seul combat qui est perdu d'avance c'est celui auquel on renonce. Je tiens à mener le combat nécessaire pour humaniser les transitions numérique, climatique et énergétique en luttant contre toutes les formes d'inégalités fiscales ou sociales", a souligné Vanessa Matz. Quant aux candidats suppléants - Loïc Jacob, échevin à Hamoir, et Benoit Dreze, député wallon et député à la Fédération Wallonie-Bruxelles -, ils ont pour principales préoccupations la sécurité sociale, la formation et la lutte contre la pauvreté. Pour les humanistes, l'ambition reste "évidemment" de consolider les résultats d'il y a 5 ans, a de son côté assuré Maxime Prévot, le nouveau président du parti. (Belga)

"Le principal enjeux est de réduire les inégalités et ce dans plusieurs secteurs notamment au niveau territorial. Les inégalités créent des fractures et il faut y remédier. J'ai pour habitude de dire que le seul combat qui est perdu d'avance c'est celui auquel on renonce. Je tiens à mener le combat nécessaire pour humaniser les transitions numérique, climatique et énergétique en luttant contre toutes les formes d'inégalités fiscales ou sociales", a souligné Vanessa Matz. Quant aux candidats suppléants - Loïc Jacob, échevin à Hamoir, et Benoit Dreze, député wallon et député à la Fédération Wallonie-Bruxelles -, ils ont pour principales préoccupations la sécurité sociale, la formation et la lutte contre la pauvreté. Pour les humanistes, l'ambition reste "évidemment" de consolider les résultats d'il y a 5 ans, a de son côté assuré Maxime Prévot, le nouveau président du parti. (Belga)