La tempête, avec ses vents allant jusqu'à 90 km/h, a touché terre au Vietnam tôt dimanche matin, déracinant des arbres et arrachant les toits de maisons et d'écoles. Vamco est la dernière en date d'une série de tempêtes tropicales qui ont touché le Vietnam depuis six semaines, causant des inondations et glissements de terrains qui ont fait au moins 159 morts et 70 disparus. Vamco s'est affaibli depuis son passage aux Philippines, où il arrivait alors avec des vents de 155 km/h, mais les médias d'État vietnamiens faisaient état dimanche de gros dégâts. Ils ont montré notamment des restaurants de bord de mer dévastés à Hoi An, site classé au patrimoine mondial par l'Unesco et prisé des touristes, et d'énormes arbres déracinés dans la ville impériale de Hué. Quelque 650.000 habitants des zones côtières ont été évacuées vers des régions plus en hauteur, mais les autorités prévenaient dimanche des risques de glissements de terrain. Aux Philippines, Vamco a été le plus meurtrier des typhons enregistrés cette année, tuant au moins 67 personnes sur l'île principale de Luçon, et affectant au total dans le pays 1,7 million de personnes, selon des sources officielles. Vamco, arrivant après deux autres typhons les deux semaines précédentes, a provoqué les pires inondations depuis des années, envahissant les villages et détruisant les récoltes. Des secours et des provisions ont été envoyés dans les zones touchées, notamment dans le nord-est du pays où la situation a été aggravée par l'écoulement des eaux d'un barrage. Au Vietnam, les tempêtes de ces dernières semaines ont détruit ou endommagé plus de 400.000 maisons, selon la Croix-Rouge et le Croissant Rouge, et emporté des routes et des ponts. Là aussi, des récoltes importantes ont été détruites, et 150.000 personnes risquent de se retrouver avec des quantités très insuffisantes de nourriture. (Belga)

La tempête, avec ses vents allant jusqu'à 90 km/h, a touché terre au Vietnam tôt dimanche matin, déracinant des arbres et arrachant les toits de maisons et d'écoles. Vamco est la dernière en date d'une série de tempêtes tropicales qui ont touché le Vietnam depuis six semaines, causant des inondations et glissements de terrains qui ont fait au moins 159 morts et 70 disparus. Vamco s'est affaibli depuis son passage aux Philippines, où il arrivait alors avec des vents de 155 km/h, mais les médias d'État vietnamiens faisaient état dimanche de gros dégâts. Ils ont montré notamment des restaurants de bord de mer dévastés à Hoi An, site classé au patrimoine mondial par l'Unesco et prisé des touristes, et d'énormes arbres déracinés dans la ville impériale de Hué. Quelque 650.000 habitants des zones côtières ont été évacuées vers des régions plus en hauteur, mais les autorités prévenaient dimanche des risques de glissements de terrain. Aux Philippines, Vamco a été le plus meurtrier des typhons enregistrés cette année, tuant au moins 67 personnes sur l'île principale de Luçon, et affectant au total dans le pays 1,7 million de personnes, selon des sources officielles. Vamco, arrivant après deux autres typhons les deux semaines précédentes, a provoqué les pires inondations depuis des années, envahissant les villages et détruisant les récoltes. Des secours et des provisions ont été envoyés dans les zones touchées, notamment dans le nord-est du pays où la situation a été aggravée par l'écoulement des eaux d'un barrage. Au Vietnam, les tempêtes de ces dernières semaines ont détruit ou endommagé plus de 400.000 maisons, selon la Croix-Rouge et le Croissant Rouge, et emporté des routes et des ponts. Là aussi, des récoltes importantes ont été détruites, et 150.000 personnes risquent de se retrouver avec des quantités très insuffisantes de nourriture. (Belga)