L'alerte rouge à la canicule, qui avait été instaurée pour la première fois en France, a été levée samedi dans les départements des Bouches-du-Rhône, du Gard, de l'Hérault et du Vaucluse (sud). Les très fortes chaleurs venues du Sahara remontent vers le nord du pays, et la région parisienne connaîtra samedi son jour le plus torride de la semaine "avec 36 à 38 degrés au maximum de la journée", prévoit Météo France, qui annonce "une journée très chaude sur une large bande centrale" du pays. L'institut attend localement 40 degrés dans l'arrière-pays méditerranéen. "Sur le reste du pays, les températures atteindront 35 à 39 degrés sur la plupart des régions, dépassant localement les 40 degrés dans le Centre", selon Météo France, qui maintient 80 départements en vigilance orange. Les pointes bretonne et du Cotentin échapperont complètement à la chaleur et dans d'autres endroits comme la façade atlantique, les températures seront relativement clémentes. Sur une large partie du pays, la canicule s'accompagne d'une pollution à l'ozone irritante pour les poumons. Le mercure s'est envolé vendredi, avec un record absolu enregistré à Gallargues-le-Montueux (Gard): 45,9 degrés à 16h00. Il pulvérise le précédent record de 44,1 degrés enregistré à Saint-Christol-lès-Alès et Conqueyrac, dans le même département, qui datait d'août 2003 lorsque la canicule avait fait 15.000 morts. (Belga)

L'alerte rouge à la canicule, qui avait été instaurée pour la première fois en France, a été levée samedi dans les départements des Bouches-du-Rhône, du Gard, de l'Hérault et du Vaucluse (sud). Les très fortes chaleurs venues du Sahara remontent vers le nord du pays, et la région parisienne connaîtra samedi son jour le plus torride de la semaine "avec 36 à 38 degrés au maximum de la journée", prévoit Météo France, qui annonce "une journée très chaude sur une large bande centrale" du pays. L'institut attend localement 40 degrés dans l'arrière-pays méditerranéen. "Sur le reste du pays, les températures atteindront 35 à 39 degrés sur la plupart des régions, dépassant localement les 40 degrés dans le Centre", selon Météo France, qui maintient 80 départements en vigilance orange. Les pointes bretonne et du Cotentin échapperont complètement à la chaleur et dans d'autres endroits comme la façade atlantique, les températures seront relativement clémentes. Sur une large partie du pays, la canicule s'accompagne d'une pollution à l'ozone irritante pour les poumons. Le mercure s'est envolé vendredi, avec un record absolu enregistré à Gallargues-le-Montueux (Gard): 45,9 degrés à 16h00. Il pulvérise le précédent record de 44,1 degrés enregistré à Saint-Christol-lès-Alès et Conqueyrac, dans le même département, qui datait d'août 2003 lorsque la canicule avait fait 15.000 morts. (Belga)