La météo plus qu'estivale a entraîné des réservations de dernière minute dans les hôtels, constate Westtoer. Tant les propriétaires d'une seconde résidence que les touristes d'un jour ont cherché samedi un peu de fraîcheur sur les plages de la Côte. Il leur était conseillé de privilégier les plages les moins fréquentées, en dehors des centres. Dans le courant de l'après-midi, le baromètre d'affluence, qui mesure le taux d'occupation des communes du littoral, est passé à "très occupé" en plusieurs endroits. Il était ainsi orange au Coq, où les deux plages principales étaient occupées à 90%, ainsi qu'à Wenduine. Ce code orage a également été décrété à Knokke et pour les zones les plus prisées à La Panne. Par ailleurs, une bagarre générale impliquant des dizaines de personnes, des parasols et autres projectiles a éclaté à Blankenberge, samedi. Le conseil de sécurité de la commune se réunissait à 19h00. (Belga)

La météo plus qu'estivale a entraîné des réservations de dernière minute dans les hôtels, constate Westtoer. Tant les propriétaires d'une seconde résidence que les touristes d'un jour ont cherché samedi un peu de fraîcheur sur les plages de la Côte. Il leur était conseillé de privilégier les plages les moins fréquentées, en dehors des centres. Dans le courant de l'après-midi, le baromètre d'affluence, qui mesure le taux d'occupation des communes du littoral, est passé à "très occupé" en plusieurs endroits. Il était ainsi orange au Coq, où les deux plages principales étaient occupées à 90%, ainsi qu'à Wenduine. Ce code orage a également été décrété à Knokke et pour les zones les plus prisées à La Panne. Par ailleurs, une bagarre générale impliquant des dizaines de personnes, des parasols et autres projectiles a éclaté à Blankenberge, samedi. Le conseil de sécurité de la commune se réunissait à 19h00. (Belga)