Parce que ses dessins ne sont pas " petits ". Parus dans Le Vif/L'Express ou L'Echo entre février et mai, ils illustrent la crise inouïe...

Parce que ses dessins ne sont pas " petits ". Parus dans Le Vif/L'Express ou L'Echo entre février et mai, ils illustrent la crise inouïe que le coronavirus a déclenchée à l'échelon planétaire. Il s'agit donc de " grands " dessins, pas forcément par la taille mais par ce qu'ils révèlent. De la société, de nous, de nos dirigeants, de notre économie... Tous confinés (64 pages couleur) rassemble soixante dessins (un tiers d'entre eux sont inédits) sur " une tragédie, mais aussi une formidable opportunité, qui nous oblige toutes et tous à nous remettre en question, mais sans en perdre le sens de l'humour, précise Vadot. Sortie le 9 juin. L.V.