A partir de lundi, des mises à jour quotidiennes des données sur la vaccination seront disponibles sur le site web epistat de Sciensano, l'institut scientifique de santé publique.

Jusqu'à présent, 12,11% du groupe cible de la première phase, soit les résidents et le personnel des maisons de repos, ont reçu la première injection du vaccin, qui nécessite deux doses. A l'échelle du pays, cela représente 0,38% de la population belge adulte.

Dans le détail par régions, la Wallonie compte 0,56% de sa population adulte partiellement vaccinée (16.298 doses administrées), la Région de Bruxelles-Capitale 0,38% (3.588 doses) et la Flandre 0,28% (15.093 doses).

Dès lundi, des mises à jour quotidiennes seront disponibles sur le site web epistat de Sciensano, où sont actualisés chaque matin les indicateurs de l'épidémie de Covid-19 en Belgique.

Le commissariat corona rappelle également que "les données en pourcentage sont la seule base de comparaison pertinente entre les pays européens, car tous les États membres reçoivent une quantité de vaccins proportionnelle à leur nombre d'habitants".

A partir de lundi, des mises à jour quotidiennes des données sur la vaccination seront disponibles sur le site web epistat de Sciensano, l'institut scientifique de santé publique.Jusqu'à présent, 12,11% du groupe cible de la première phase, soit les résidents et le personnel des maisons de repos, ont reçu la première injection du vaccin, qui nécessite deux doses. A l'échelle du pays, cela représente 0,38% de la population belge adulte. Dans le détail par régions, la Wallonie compte 0,56% de sa population adulte partiellement vaccinée (16.298 doses administrées), la Région de Bruxelles-Capitale 0,38% (3.588 doses) et la Flandre 0,28% (15.093 doses). Dès lundi, des mises à jour quotidiennes seront disponibles sur le site web epistat de Sciensano, où sont actualisés chaque matin les indicateurs de l'épidémie de Covid-19 en Belgique. Le commissariat corona rappelle également que "les données en pourcentage sont la seule base de comparaison pertinente entre les pays européens, car tous les États membres reçoivent une quantité de vaccins proportionnelle à leur nombre d'habitants".