Le député wallon Luc Van der Stichelen (PS, photo) rapporte que le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR), souhaite équiper les cars et bus d'alcolock, un dispositif e...

Le député wallon Luc Van der Stichelen (PS, photo) rapporte que le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR), souhaite équiper les cars et bus d'alcolock, un dispositif empêchant le démarrage des véhicules lorsque les chauffeurs sont imbibés, et s'inquiète des coûts d'équipement pour les TEC wallons. Le ministre régional de la Mobilité, Carlo Di Antonio (CDH), lui a confirmé l'intention fédérale de rendre obligatoire les éthylotests antidémarrage pour le transport international de personnes. Au niveau wallon, l'opérateur de transport a conclu de son analyse qu'il y avait " peu de cas d'alcool au volant parmi le personnel des TEC ", au point que l'installation d'éthylotests antidémarrage sur toute la flotte semblait " démesurée en termes de coûts et de contraintes générées ". Un constat avéré d'alcoolémie, assure le ministre, signifierait un licenciement immédiat pour faute grave. M. La.