Lindsey Graham, un élu républicain, a précisé avoir été informé par le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton, un faucon depuis longtemps partisan de la manière forte avec Téhéran. "Il est clair que ces dernières semaines l'Iran a attaqué des oléoducs et des navires d'autres pays et qu'il est à l'origine de flux de menaces à l'encontre des intérêts américains en Irak", a tweeté M. Graham. "Si les menaces iraniennes contre les personnes et les intérêts américains se concrétisent, nous devons apporter une réponse militaire écrasante", a estimé Lindsey Graham. Ryad a accusé l'Iran d'être derrière une attaque de drones revendiquée par les rebelles Houthis du Yémen, soutenus par Téhéran, contre un oléoduc saoudien. L'attaque intervenait après des "actes de sabotage" non revendiqués dans le Golfe qui ont touché entre autres des pétroliers saoudiens. Washington n'a pas officiellement attribué ces actes à Téhéran, mais a accusé l'Iran à de maintes reprises de préparer des attaques, notamment via ses affidés, dans des régions du Moyen-Orient comme par exemple l'Irak. (Belga)