Falcon 9 s'est arraché de son pas de tir sur la base aérienne de Vandenberg comme prévu à 18H54 HB (09H54 locales). Le premier étage, haut de 70 mètres, s'est séparé du reste du lanceur 2 minutes 27 après le décollage puis a commencé peu après son retour vers la Terre. Il a allumé à plusieurs reprises ses rétrofusées pour freiner sa vitesse et s'est posé 7 minutes 49 plus tard sur une plateforme flottante dans le Pacifique, selon les images retransmises par SpaceX. Il s'agit du sixième succès de cette manoeuvre délicate pour la société, qui a déjà fait poser le premier étage trois fois en mer et deux fois sur le sol en Floride. La société compte ainsi, en récupérant la partie la plus coûteuse du lanceur, réduire fortement ses coûts de mise sur orbite. Le second étage de Falcon 9 devrait déployer les dix satellites d'Iridium en orbite basse environ une heure après le décollage. Le déploiement doit durer quinze minutes. (Belga)

Falcon 9 s'est arraché de son pas de tir sur la base aérienne de Vandenberg comme prévu à 18H54 HB (09H54 locales). Le premier étage, haut de 70 mètres, s'est séparé du reste du lanceur 2 minutes 27 après le décollage puis a commencé peu après son retour vers la Terre. Il a allumé à plusieurs reprises ses rétrofusées pour freiner sa vitesse et s'est posé 7 minutes 49 plus tard sur une plateforme flottante dans le Pacifique, selon les images retransmises par SpaceX. Il s'agit du sixième succès de cette manoeuvre délicate pour la société, qui a déjà fait poser le premier étage trois fois en mer et deux fois sur le sol en Floride. La société compte ainsi, en récupérant la partie la plus coûteuse du lanceur, réduire fortement ses coûts de mise sur orbite. Le second étage de Falcon 9 devrait déployer les dix satellites d'Iridium en orbite basse environ une heure après le décollage. Le déploiement doit durer quinze minutes. (Belga)