"Elles sont terminées pour de bon. En ce qui me concerne, elles sont terminées", a-t-il répondu à une question sur les discussions avec les insurgés afghans. M. Trump avait annoncé samedi avoir annulé une rencontre secrète prévue avec les chefs des talibans, qui devait avoir lieu dimanche à Camp David, en raison d'un attentat meurtrier qui a tué notamment un soldat américain jeudi à Kaboul. Le locataire de la Maison Blanche a également affirmé que les Etats-Unis avaient "frappé" leurs "ennemis" en Afghanistan ces quatre derniers jours comme jamais depuis dix ans. "Nous faisons office de policiers en Afghanistan, et ce n'est pas le rôle de nos grands soldats, les meilleurs au monde. Au cours des quatre derniers jours, nous avons frappé nos ennemis plus fort qu'à n'importe quel moment ces dix dernières années", a lancé le président américain sur Twitter. Il a ensuite vigoureusement contesté lundi les informations de presse, qualifiées de 'Fake News', selon lesquelles sa volonté d'organiser une rencontre avec les talibans à Camp David avait fait l'objet de vifs désaccords au sein de son équipe. "Les médias malhonnêtes aiment faire croire que la confusion règne à la Maison Blanche, mais ce n'est pas le cas", a encore protesté le milliardaire républicain. (Belga)