Un jeune homme motivé par la propagande islamiste radicale avait tué ces cinq hommes dans un centre de réservistes, où les militaires présents n'étaient pas armés. Il avait juste avant pris pour cible un centre de recrutement, ou les militaires étaient également non armés. Après la tuerie, des groupes de civils fortement armés s'étaient spontanément postés devant des centres de recrutement, pour "protéger" les militaires à l'intérieur. Le Congrès avait de son côté demandé au Pentagone d'assouplir les règles de port d'armes pour les militaires, paradoxalement très restrictives dans un pays où le droit d'avoir une arme à feu est considéré comme une liberté fondamentale. Selon les nouvelles règles, les militaires américains pourront demander à porter une arme privée sur leurs bases ou leurs lieux de travail, mais ce port d'armes restera soumis à l'autorisation de leurs chefs, selon la nouvelle directive. Selon les cas, ces armes pourront être portées de manière "cachée ou visible", dans "un souci de protection personnelle", selon le texte de la directive. Les chefs militaires auront également plus de latitude pour autoriser leurs troupes à porter des armes de service en dehors des bases. Des militaires venant faire du recrutement dans un lycée pourront par exemple porter leurs armes de service, si ce lycée ne bénéficie pas déjà d'une protection de policiers ou d'agents de sécurité. Le port d'armes est très encadré pour les militaires, du fait d'une autre aspiration fondamentale de la démocratie américaine: s'assurer que les militaires ne peuvent en aucun cas se mêler des affaires intérieures du pays. (Belga)

Un jeune homme motivé par la propagande islamiste radicale avait tué ces cinq hommes dans un centre de réservistes, où les militaires présents n'étaient pas armés. Il avait juste avant pris pour cible un centre de recrutement, ou les militaires étaient également non armés. Après la tuerie, des groupes de civils fortement armés s'étaient spontanément postés devant des centres de recrutement, pour "protéger" les militaires à l'intérieur. Le Congrès avait de son côté demandé au Pentagone d'assouplir les règles de port d'armes pour les militaires, paradoxalement très restrictives dans un pays où le droit d'avoir une arme à feu est considéré comme une liberté fondamentale. Selon les nouvelles règles, les militaires américains pourront demander à porter une arme privée sur leurs bases ou leurs lieux de travail, mais ce port d'armes restera soumis à l'autorisation de leurs chefs, selon la nouvelle directive. Selon les cas, ces armes pourront être portées de manière "cachée ou visible", dans "un souci de protection personnelle", selon le texte de la directive. Les chefs militaires auront également plus de latitude pour autoriser leurs troupes à porter des armes de service en dehors des bases. Des militaires venant faire du recrutement dans un lycée pourront par exemple porter leurs armes de service, si ce lycée ne bénéficie pas déjà d'une protection de policiers ou d'agents de sécurité. Le port d'armes est très encadré pour les militaires, du fait d'une autre aspiration fondamentale de la démocratie américaine: s'assurer que les militaires ne peuvent en aucun cas se mêler des affaires intérieures du pays. (Belga)