"Le département de la Justice doit être au-dessus de tout reproche. Pour le bien du pays, le ministre (Jeff) Sessions doit démissionner", a déclaré Chuck Schumer, lors d'une conférence de presse. Le sénateur de New York demande également la nomination d'un "procureur spécial impartial" pour conduire une enquête sur cette affaire de liens controversés entre l'administration Trump et la Russie de Vladimir Poutine. "Les révélations dont nous avons eu connaissance hier soir sont extrêmement troublantes et posent encore plus de questions sur les contacts entre le président et ses associés avec la Russie", a ajouté M. Schumer. Le Washington Post a rapporté mercredi soir que Jeff Sessions -très proche conseiller de Donald Trump et l'un des inspirateurs de sa campagne- avait rencontré en juillet et septembre l'ambassadeur russe à Washington, Sergueï Kisliak. Nommé depuis ministre de la Justice, Jeff Sessions avait pourtant déclaré sous serment lors de son audition en janvier devant le Sénat, qu'il n'avait "pas eu de contacts avec les Russes". (Belga)

"Le département de la Justice doit être au-dessus de tout reproche. Pour le bien du pays, le ministre (Jeff) Sessions doit démissionner", a déclaré Chuck Schumer, lors d'une conférence de presse. Le sénateur de New York demande également la nomination d'un "procureur spécial impartial" pour conduire une enquête sur cette affaire de liens controversés entre l'administration Trump et la Russie de Vladimir Poutine. "Les révélations dont nous avons eu connaissance hier soir sont extrêmement troublantes et posent encore plus de questions sur les contacts entre le président et ses associés avec la Russie", a ajouté M. Schumer. Le Washington Post a rapporté mercredi soir que Jeff Sessions -très proche conseiller de Donald Trump et l'un des inspirateurs de sa campagne- avait rencontré en juillet et septembre l'ambassadeur russe à Washington, Sergueï Kisliak. Nommé depuis ministre de la Justice, Jeff Sessions avait pourtant déclaré sous serment lors de son audition en janvier devant le Sénat, qu'il n'avait "pas eu de contacts avec les Russes". (Belga)