Le FBI cherche à déterminer "la nature et l'ampleur" de ce piratage, a-t-il dit dans un bref communiqué. Certains responsables et experts américains ont affirmé que le piratage, et la publication des emails, pourraient avoir été téléguidés par Moscou pour favoriser Donald Trump, plus critique envers l'Otan que sa rivale démocrate. (Belga)

Le FBI cherche à déterminer "la nature et l'ampleur" de ce piratage, a-t-il dit dans un bref communiqué. Certains responsables et experts américains ont affirmé que le piratage, et la publication des emails, pourraient avoir été téléguidés par Moscou pour favoriser Donald Trump, plus critique envers l'Otan que sa rivale démocrate. (Belga)