Ce chiffre qui aurait pu être bien plus élevé, selon les forces de l'ordre, si l'assaillant avait pénétré dans le cinéma devant lequel il a été abattu. "Sept personnes ont été tuées, sept de nos citoyens. Ils avaient de 15 à 57 ans", a déclaré à la presse le chef de la police de la ville d'Odessa, Michael Gerke. Vingt-deux personnes ont aussi été blessées, dont trois agents de police et une fillette de 17 mois atteinte au visage. Les autorités avaient annoncé samedi que cinq personnes avaient été tuées lors de cette fusillade qui s'est produite sur plusieurs kilomètres, sur la route entre les villes d'Odessa et Midland. L'assaillant, dont la police ne veut pas encore donner l'identité pour ne pas participer à sa "notoriété" et dont on sait seulement qu'il s'agit d'un trentenaire blanc, a été tué lors d'un échange de tirs devant un cinéma d'Odessa. On ne peut être sûr de la raison de son geste, mais "il est allé devant un cinéma, ce qui tendrait à dire quelque chose de son mobile", a dit le chef de la police. Le tireur a utilisé une arme de type fusil d'assaut. La fusillade a débuté quand une voiture de police a tenté d'arrêter un véhicule sur l'autoroute, mais "le conducteur, seul occupant de la voiture, a pointé un fusil par la fenêtre arrière de son véhicule et a tiré plusieurs coups de feu sur la patrouille de police", selon le département de la Sécurité publique du Texas. Le tireur est parvenu à prendre la fuite "tout en continuant à tirer sur des personnes innocentes", criblant de balles plusieurs voitures. Dans un tweet dimanche, le président Donald Trump a déploré une "tragédie". Mais plus tard, devant des journalistes à la Maison Blanche, il a affirmé que bien des discussions sur le contrôle des armes à feu soient en cours avec des élus des partis démocrate et républicain, la fusillade "ne changeait rien". Et même s'il a parlé après la fusillade d'El Paso en août (22 morts) d'une vérification plus solide des antécédents des acheteurs d'armes, M. Trump a dit dimanche que l'histoire récente montrait qu'"aussi solides que soient vos vérifications d'antécédents, elles n'auraient rien empêché". (Belga)