Avec des vents allant désormais jusqu'à 120 km/h, Henri doit atteindre dimanche les côtes américaines à Long Island, près de New York, ou un peu plus au nord la Nouvelle-Angleterre, selon le NHC, qui s'attend cependant "à un affaiblissement avant son arrivée". De sept à 15 cm de précipitations sont attendues à travers la région, et jusqu'à 25 cm par endroits, a prévenu le NHC qui a également averti du risque d'inondations. Une partie du Nord-Est des Etats-Unis, dont New York, avait été placée vendredi en alerte à l'approche de Henri, qui pourrait devenir le premier ouragan en 30 ans à toucher la côte de la Nouvelle-Angleterre. "Le dernier ouragan à avoir touché terre en Nouvelle-Angleterre remonte à Bob en 1991", avait indiqué un porte-parole de l'agence américaine d'étude de l'océan et de l'atmosphère. Cet ouragan avait fait au moins 17 morts sur toute la côte Est. Face à la menace, plusieurs gouverneurs ont appelé la population à la prudence. Dans le Massachusetts, l'Etat de la ville de Boston, le gouverneur Charlie Baker a demandé "à tous d'éviter les déplacements inutiles", surtout dans les zones côtières. Dans cet Etat, où toutes les plages et les parcs seront fermés entre samedi et lundi, l'ouragan pourrait provoquer des coupures de courant affectant 100.000 à 300.000 habitants, ont indiqué les services du gouverneur. (Belga)

Avec des vents allant désormais jusqu'à 120 km/h, Henri doit atteindre dimanche les côtes américaines à Long Island, près de New York, ou un peu plus au nord la Nouvelle-Angleterre, selon le NHC, qui s'attend cependant "à un affaiblissement avant son arrivée". De sept à 15 cm de précipitations sont attendues à travers la région, et jusqu'à 25 cm par endroits, a prévenu le NHC qui a également averti du risque d'inondations. Une partie du Nord-Est des Etats-Unis, dont New York, avait été placée vendredi en alerte à l'approche de Henri, qui pourrait devenir le premier ouragan en 30 ans à toucher la côte de la Nouvelle-Angleterre. "Le dernier ouragan à avoir touché terre en Nouvelle-Angleterre remonte à Bob en 1991", avait indiqué un porte-parole de l'agence américaine d'étude de l'océan et de l'atmosphère. Cet ouragan avait fait au moins 17 morts sur toute la côte Est. Face à la menace, plusieurs gouverneurs ont appelé la population à la prudence. Dans le Massachusetts, l'Etat de la ville de Boston, le gouverneur Charlie Baker a demandé "à tous d'éviter les déplacements inutiles", surtout dans les zones côtières. Dans cet Etat, où toutes les plages et les parcs seront fermés entre samedi et lundi, l'ouragan pourrait provoquer des coupures de courant affectant 100.000 à 300.000 habitants, ont indiqué les services du gouverneur. (Belga)