Le département de la Sécurité intérieure a été créé en réponse aux attaques du 11 septembre 2001 et englobe notamment la sécurité aux frontières, les garde-côtes et la gestion de crise. La démission des deux femmes intervient alors que Donald Trump s'impatiente face à l'arrivée d'un nombre croissant de migrants à la frontière entre les États-Unis et le Mexique. Le locataire de la Maison blanche a fait du durcissement des lois sur l'immigration une priorité de sa présidence. Visiblement frustré par l'absence de résultats dans ce dossier, il a annoncé dimanche sur Twitter le départ de Kirstjen Nielsen et son remplacement par Kevin McAleenan, alors chef du service américain des douanes et de protection des frontières. Bennie Thompson, président de la commission de la Sécurité intérieure de la Chambre des représentants, a toutefois remis en cause lundi la légalité de la désignation de M. McAleenan, ajoutant dans une lettre à Donald Trump que Claire Grady était "désignée par statut pour reprendre cette tâche" selon la loi de succession prescrite par le département de la Sécurité intérieure. La Maison blanche traverse actuellement une mauvaise passe. Jim Mattis a abandonné son poste de ministre de la Défense fin décembre pour protester contre la politique présidentielle menée en Syrie. Depuis, Patrick Shanahan a repris la fonction par intérim. Le chef de cabinet Mick Mulvaney et le ministre de l'Intérieur David Bernhardt assument également leur position par intérim. Les États-Unis ne disposent plus non plus d'ambassadeur auprès de l'Onu, tout comme une série de postes diplomatiques demeurent vacants. (Belga)

Le département de la Sécurité intérieure a été créé en réponse aux attaques du 11 septembre 2001 et englobe notamment la sécurité aux frontières, les garde-côtes et la gestion de crise. La démission des deux femmes intervient alors que Donald Trump s'impatiente face à l'arrivée d'un nombre croissant de migrants à la frontière entre les États-Unis et le Mexique. Le locataire de la Maison blanche a fait du durcissement des lois sur l'immigration une priorité de sa présidence. Visiblement frustré par l'absence de résultats dans ce dossier, il a annoncé dimanche sur Twitter le départ de Kirstjen Nielsen et son remplacement par Kevin McAleenan, alors chef du service américain des douanes et de protection des frontières. Bennie Thompson, président de la commission de la Sécurité intérieure de la Chambre des représentants, a toutefois remis en cause lundi la légalité de la désignation de M. McAleenan, ajoutant dans une lettre à Donald Trump que Claire Grady était "désignée par statut pour reprendre cette tâche" selon la loi de succession prescrite par le département de la Sécurité intérieure. La Maison blanche traverse actuellement une mauvaise passe. Jim Mattis a abandonné son poste de ministre de la Défense fin décembre pour protester contre la politique présidentielle menée en Syrie. Depuis, Patrick Shanahan a repris la fonction par intérim. Le chef de cabinet Mick Mulvaney et le ministre de l'Intérieur David Bernhardt assument également leur position par intérim. Les États-Unis ne disposent plus non plus d'ambassadeur auprès de l'Onu, tout comme une série de postes diplomatiques demeurent vacants. (Belga)