Le démocrate Doug Jones a battu l'ancien magistrat ultra-conservateur, à l'issue d'une campagne virulente qui a captivé l'Amérique et va priver le parti au pouvoir d'un précieux siège à la chambre haute du Congrès. Le revers est très personnel pour le président des Etats-Unis, qui avait appelé ses partisans à la loyauté au nom de la poursuite de son programme de réformes. Le président avait encore appelé mardi, en lettres capitales dans un tweet posté via son compte personnel, les citoyens de l'Alabama à voter pour Roy Moore. Ce dernier est au coeur d'une polémique, liée à de récentes accusations d'attouchements sur deux mineures à la fin des années 1970. A la suite de ces allégations, la classe politique s'était déchirée, entre appels au retrait issus également de son propre camp, et soutien indéfectible du président. (Belga)

Le démocrate Doug Jones a battu l'ancien magistrat ultra-conservateur, à l'issue d'une campagne virulente qui a captivé l'Amérique et va priver le parti au pouvoir d'un précieux siège à la chambre haute du Congrès. Le revers est très personnel pour le président des Etats-Unis, qui avait appelé ses partisans à la loyauté au nom de la poursuite de son programme de réformes. Le président avait encore appelé mardi, en lettres capitales dans un tweet posté via son compte personnel, les citoyens de l'Alabama à voter pour Roy Moore. Ce dernier est au coeur d'une polémique, liée à de récentes accusations d'attouchements sur deux mineures à la fin des années 1970. A la suite de ces allégations, la classe politique s'était déchirée, entre appels au retrait issus également de son propre camp, et soutien indéfectible du président. (Belga)