Le texte "tourne la page de la dernière administration, les années Obama", a déclaré le président de la Chambre, Paul Ryan, se félicitant que le verrou des dépenses militaires ait sauté. Les parlementaires ont approuvé la loi de finances par 309 voix contre 118, après de longues négociations entre les élus des deux partis. L'opposition démocrate estime avoir remporté ce bras de fer en empêchant l'inclusion de plusieurs priorités du président Donald Trump comme le lancement du chantier du mur à la frontière avec le Mexique. La Maison Blanche réfute de son côté toute défaite et souligne que les dépenses militaires augmenteront sensiblement par rapport à l'an dernier, grâce au texte adopté. Les sénateurs devraient approuver ce dernier d'ici vendredi, sans grand suspense. Une majorité qualifiée de 60 voix sur 100 sera requise. Les dépenses fédérales autorisées par cette loi s'élèveront à 1.163 milliards de dollars pour toute l'année budgétaire 2017, qui se termine le 30 septembre. Cela représente un peu moins du tiers de tout le budget fédéral, les deux autres tiers (dépenses sociales, assurance-maladie publique pour les personnes âgées et modestes...) étant en pilotage automatique, sans que le Congrès ait à approuver les dépenses. Sur ces plus de mille milliards de dollars, la Défense en obtient près de 600. (Belga)

Le texte "tourne la page de la dernière administration, les années Obama", a déclaré le président de la Chambre, Paul Ryan, se félicitant que le verrou des dépenses militaires ait sauté. Les parlementaires ont approuvé la loi de finances par 309 voix contre 118, après de longues négociations entre les élus des deux partis. L'opposition démocrate estime avoir remporté ce bras de fer en empêchant l'inclusion de plusieurs priorités du président Donald Trump comme le lancement du chantier du mur à la frontière avec le Mexique. La Maison Blanche réfute de son côté toute défaite et souligne que les dépenses militaires augmenteront sensiblement par rapport à l'an dernier, grâce au texte adopté. Les sénateurs devraient approuver ce dernier d'ici vendredi, sans grand suspense. Une majorité qualifiée de 60 voix sur 100 sera requise. Les dépenses fédérales autorisées par cette loi s'élèveront à 1.163 milliards de dollars pour toute l'année budgétaire 2017, qui se termine le 30 septembre. Cela représente un peu moins du tiers de tout le budget fédéral, les deux autres tiers (dépenses sociales, assurance-maladie publique pour les personnes âgées et modestes...) étant en pilotage automatique, sans que le Congrès ait à approuver les dépenses. Sur ces plus de mille milliards de dollars, la Défense en obtient près de 600. (Belga)