"Cette initiative démontre notre engagement à agir de façon décisive pour ôter une compagnie" de la liste des entreprises présentant un risque pour le système financier en cas de faillite "si ce groupe ne présente plus de menace à la stabilité financière", a affirmé le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin dans un communiqué. American International Group (AIG) avait été un des groupes financiers au centre de la déroute financière provoquée par les prêts immobiliers à risque ("subprimes"). L'Etat fédéral américain avait dû utiliser l'argent des contribuables pour sauver l'assureur de la faillite, apportant plus de 180 milliards de dollars. Avec une autre trentaine de grandes banques, dont la faillite est considérée trop risquée pour le système financier, AIG, ainsi que quatre autres établissements financiers non bancaires, avaient été placés sur la liste des groupes présentant des risques "systémiques" ou "too big to fail" ("trop importants pour faire faillite"). (Belga)

"Cette initiative démontre notre engagement à agir de façon décisive pour ôter une compagnie" de la liste des entreprises présentant un risque pour le système financier en cas de faillite "si ce groupe ne présente plus de menace à la stabilité financière", a affirmé le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin dans un communiqué. American International Group (AIG) avait été un des groupes financiers au centre de la déroute financière provoquée par les prêts immobiliers à risque ("subprimes"). L'Etat fédéral américain avait dû utiliser l'argent des contribuables pour sauver l'assureur de la faillite, apportant plus de 180 milliards de dollars. Avec une autre trentaine de grandes banques, dont la faillite est considérée trop risquée pour le système financier, AIG, ainsi que quatre autres établissements financiers non bancaires, avaient été placés sur la liste des groupes présentant des risques "systémiques" ou "too big to fail" ("trop importants pour faire faillite"). (Belga)