En effet, elles auraient été reprises, avec une nouvelle autorisation de la cour compétente, dans le cadre d'une seconde enquête, cette fois concernant les liens présumés entre l'équipe de campagne de Trump et la Russie. Ces collusions présumées empoisonnent la présidence du magnat de l'immobilier, dont une partie de l'entourage proche a déjà été entendue par des commissions de parlementaires qui se penchent sur le sujet. Selon CNN, une telle autorisation de mener des écoutes, de la part de la cour compétente pour le Foreign Intelligence Surveillance Act, n'est donnée que si le FBI fournit des informations soutenant de réelles suspicions que le principal intéressé agit au bénéfice d'une puissance étrangère. Des discussions entre Manafort et de présumés responsables russes auraient été interceptées, réveillant l'intérêt du FBI. Début août, le Washington Post avait rapporté qu'une perquisition avait été menée par le FBI au domicile de Paul Manafort, dans le cadre de l'enquête fédérale sur d'éventuelles ingérences russes et tentatives d'influence lors de la campagne présidentielle. (Belga)

En effet, elles auraient été reprises, avec une nouvelle autorisation de la cour compétente, dans le cadre d'une seconde enquête, cette fois concernant les liens présumés entre l'équipe de campagne de Trump et la Russie. Ces collusions présumées empoisonnent la présidence du magnat de l'immobilier, dont une partie de l'entourage proche a déjà été entendue par des commissions de parlementaires qui se penchent sur le sujet. Selon CNN, une telle autorisation de mener des écoutes, de la part de la cour compétente pour le Foreign Intelligence Surveillance Act, n'est donnée que si le FBI fournit des informations soutenant de réelles suspicions que le principal intéressé agit au bénéfice d'une puissance étrangère. Des discussions entre Manafort et de présumés responsables russes auraient été interceptées, réveillant l'intérêt du FBI. Début août, le Washington Post avait rapporté qu'une perquisition avait été menée par le FBI au domicile de Paul Manafort, dans le cadre de l'enquête fédérale sur d'éventuelles ingérences russes et tentatives d'influence lors de la campagne présidentielle. (Belga)