Kavanaugh, déjà accusé d'une agression sexuelle remontant au début des années 1980, a été mis en cause dimanche par une seconde femme pour des faits qui se seraient déroulés à l'université. Christine Blasey Ford, victime présumée, a témoigné jeudi devant la commission sénatoriale qui doit décider de la nomination du juge candidat. Elle a affirmé que Brett Kavanaugh, en état d'ébriété, avait tenté de lui retirer ses vêtements lors d'une fête scolaire, avant de la pousser sur un lit et de lui couvrir la bouche. À l'époque, elle-même était âgée de 15 ans et lui de 17 ans. Deborah Ramirez, une ancienne connaissance du juge, a pour sa part déclaré dimanche dans le magazine New Yorker que, lors d'une soirée arrosée à l'Université de Yale dans les années 1980, Brett Kavanaugh avait sorti son sexe devant elle, la contraignant à le toucher alors qu'elle le repoussait. Le magistrat a affirmé son intention de ne pas se laisser pousser vers la sortie en raison de "fausses accusations". "Nous sommes impatients de bénéficier d'un procès équitable au cours duquel je pourrai défendre mon intégrité, ainsi que mon soutien de toujours à la dignité et à l'égalité des femmes, à commencer par celles qui me connaissaient quand j'avais 14 ans." Son épouse Ashley a qualifié la situation d'"extrêmement difficile", pour leurs deux filles également. Elle a assuré n'avoir jamais douté de son mari, un homme "bon et vertueux". Le témoignage de Christine Blasey Ford devant la commission sénatoriale ainsi que l'interrogatoire de Kavanaugh seront diffusés jeudi en direct. (Belga)

Kavanaugh, déjà accusé d'une agression sexuelle remontant au début des années 1980, a été mis en cause dimanche par une seconde femme pour des faits qui se seraient déroulés à l'université. Christine Blasey Ford, victime présumée, a témoigné jeudi devant la commission sénatoriale qui doit décider de la nomination du juge candidat. Elle a affirmé que Brett Kavanaugh, en état d'ébriété, avait tenté de lui retirer ses vêtements lors d'une fête scolaire, avant de la pousser sur un lit et de lui couvrir la bouche. À l'époque, elle-même était âgée de 15 ans et lui de 17 ans. Deborah Ramirez, une ancienne connaissance du juge, a pour sa part déclaré dimanche dans le magazine New Yorker que, lors d'une soirée arrosée à l'Université de Yale dans les années 1980, Brett Kavanaugh avait sorti son sexe devant elle, la contraignant à le toucher alors qu'elle le repoussait. Le magistrat a affirmé son intention de ne pas se laisser pousser vers la sortie en raison de "fausses accusations". "Nous sommes impatients de bénéficier d'un procès équitable au cours duquel je pourrai défendre mon intégrité, ainsi que mon soutien de toujours à la dignité et à l'égalité des femmes, à commencer par celles qui me connaissaient quand j'avais 14 ans." Son épouse Ashley a qualifié la situation d'"extrêmement difficile", pour leurs deux filles également. Elle a assuré n'avoir jamais douté de son mari, un homme "bon et vertueux". Le témoignage de Christine Blasey Ford devant la commission sénatoriale ainsi que l'interrogatoire de Kavanaugh seront diffusés jeudi en direct. (Belga)