"Nous avons reçu des informations faisant état d'un tireur en action à la base aérienne de Lackland, nous sommes intervenus et nous déplorons deux morts", a déclaré une porte-parole du bureau du shérif du comté de Bexar.La situation est sous contrôle, a-t-elle ajouté sans confirmer le suicide du tireur. La base aérienne de Lackland, propriété de l'US Air Force, a de son côté précisé dans un communiqué que rien n'indiquait qu'il s'agissait d'un attentat. La base militaire, située à San Antonio, a été confinée par mesure de sécurité, tout comme les écoles et garderies de la zone, a précisé la base. Des membres de la police militaire et du FBI ont également apporté leur contribution. Dans cet Etat du sud du pays, le souvenir reste vif de la fusillade perpétrée en novembre 2009 dans la base militaire de Fort Hood. Un Américain d'origine palestinienne, psychiatre dans l'armée de terre, y avait ouvert le feu, faisant treize morts et une trentaine de blessés. (Belga)

"Nous avons reçu des informations faisant état d'un tireur en action à la base aérienne de Lackland, nous sommes intervenus et nous déplorons deux morts", a déclaré une porte-parole du bureau du shérif du comté de Bexar.La situation est sous contrôle, a-t-elle ajouté sans confirmer le suicide du tireur. La base aérienne de Lackland, propriété de l'US Air Force, a de son côté précisé dans un communiqué que rien n'indiquait qu'il s'agissait d'un attentat. La base militaire, située à San Antonio, a été confinée par mesure de sécurité, tout comme les écoles et garderies de la zone, a précisé la base. Des membres de la police militaire et du FBI ont également apporté leur contribution. Dans cet Etat du sud du pays, le souvenir reste vif de la fusillade perpétrée en novembre 2009 dans la base militaire de Fort Hood. Un Américain d'origine palestinienne, psychiatre dans l'armée de terre, y avait ouvert le feu, faisant treize morts et une trentaine de blessés. (Belga)