Née en Egypte dans une famille copte, Mme Powell, qui parle couramment arabe, faisait partie de l'équipe de Jared Kushner, gendre de M. Trump, chargé de tenter de redonner vie aux discussions de paix israélo-palestiniennes, au point mort depuis 2014. Cette annonce, qui intervient deux jours après la reconnaissance officielle par Washington de Jérusalem comme capitale d'Israël, n'est pas liée à cette dernière, a assuré la Maison Blanche. Mme Powel "avait toujours prévu d'être en poste un an avant de rentrer chez elle à New York où elle continuera à travailler sur le Proche-Orient", a souligné Sarah Sanders, porte-parole de M. Trump, précisant que son départ aurait lieu début 2018. Jared Kushner a de son côté assuré que Mme Powell continuerait à jouer "un rôle central" dans "les efforts de paix", sans donner plus de précisions à ce stade. Si les Etats-Unis affirment rester "engagés dans le processus de paix", la décision unilatérale de Donald Trump sur Jérusalem a provoqué la fureur du monde arabe et suscité une réprobation générale des partenaires de Washington. (Belga)

Née en Egypte dans une famille copte, Mme Powell, qui parle couramment arabe, faisait partie de l'équipe de Jared Kushner, gendre de M. Trump, chargé de tenter de redonner vie aux discussions de paix israélo-palestiniennes, au point mort depuis 2014. Cette annonce, qui intervient deux jours après la reconnaissance officielle par Washington de Jérusalem comme capitale d'Israël, n'est pas liée à cette dernière, a assuré la Maison Blanche. Mme Powel "avait toujours prévu d'être en poste un an avant de rentrer chez elle à New York où elle continuera à travailler sur le Proche-Orient", a souligné Sarah Sanders, porte-parole de M. Trump, précisant que son départ aurait lieu début 2018. Jared Kushner a de son côté assuré que Mme Powell continuerait à jouer "un rôle central" dans "les efforts de paix", sans donner plus de précisions à ce stade. Si les Etats-Unis affirment rester "engagés dans le processus de paix", la décision unilatérale de Donald Trump sur Jérusalem a provoqué la fureur du monde arabe et suscité une réprobation générale des partenaires de Washington. (Belga)