"Je me suis entretenue par téléphone avec Donald Trump et nous avons brièvement parlé des relations entre l'Union européenne et les Etats-Unis. Je me réjouis d'une rencontre début 2020", a-t-elle annoncé sur son compte Twitter. La présidente de l'exécutif européen n'a pas précisé la date et le lieu de la rencontre. "Nous voulons tous les deux un partenariat équitable", a-t-elle ajouté. "L'amitié et une étroite coopération entre l'Europe et les États-Unis sont cruciales pour un succès mutuel", a-t-elle insisté. Les relations commerciales entre l'UE et les USA se sont tendues après la décision de la France et de plusieurs autres Etats membres d'instaurer une taxe contre les géants du numérique, Google, Apple, Facebook et Amazon. Washington a menacé de surtaxer 2,4 milliards de dollars de produits français, dont le champagne et le roquefort, en représailles. Donald Trump a toutefois minimisé le conflit commercial avec la France lors d'une rencontre avec le président Emmanuel Macron en marge d'un sommet de l'Otan à Londres. "Nous avons un différend mineur" et "nous allons probablement pouvoir le surmonter", a assuré le président américain. Mais le blocage de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) par Washington a créé un nouveau sujet de contentieux. La Commission européenne a proposé de renforcer l'arsenal commercial de l'UE. "Nous ne pouvons pas nous permettre d'être sans défense s'il n'est pas possible d'obtenir une solution satisfaisante" à l'OMC en cas de litige commercial, a expliqué le commissaire européen au Commerce Phil Hogan. (Belga)

"Je me suis entretenue par téléphone avec Donald Trump et nous avons brièvement parlé des relations entre l'Union européenne et les Etats-Unis. Je me réjouis d'une rencontre début 2020", a-t-elle annoncé sur son compte Twitter. La présidente de l'exécutif européen n'a pas précisé la date et le lieu de la rencontre. "Nous voulons tous les deux un partenariat équitable", a-t-elle ajouté. "L'amitié et une étroite coopération entre l'Europe et les États-Unis sont cruciales pour un succès mutuel", a-t-elle insisté. Les relations commerciales entre l'UE et les USA se sont tendues après la décision de la France et de plusieurs autres Etats membres d'instaurer une taxe contre les géants du numérique, Google, Apple, Facebook et Amazon. Washington a menacé de surtaxer 2,4 milliards de dollars de produits français, dont le champagne et le roquefort, en représailles. Donald Trump a toutefois minimisé le conflit commercial avec la France lors d'une rencontre avec le président Emmanuel Macron en marge d'un sommet de l'Otan à Londres. "Nous avons un différend mineur" et "nous allons probablement pouvoir le surmonter", a assuré le président américain. Mais le blocage de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) par Washington a créé un nouveau sujet de contentieux. La Commission européenne a proposé de renforcer l'arsenal commercial de l'UE. "Nous ne pouvons pas nous permettre d'être sans défense s'il n'est pas possible d'obtenir une solution satisfaisante" à l'OMC en cas de litige commercial, a expliqué le commissaire européen au Commerce Phil Hogan. (Belga)