"Unis, nous sommes plus forts dans ce monde de plus en plus instable et complexe. (...) Nous resterons unis, envers et contre tout. Nous agirons dans un esprit de solidarité lors des moments difficiles et ferons toujours front commun", assurent les dirigeants des Vingt-Sept, à travers une série de dix engagements. Les membres du Conseil européen promettent ainsi de "protéger notre mode de vie, la démocratie et l'état de droit" ainsi que de respecter le principe d'équité, par exemple sur le marché du travail, dans la protection sociale, l'économie ou la transformation numérique. Ils n'envisagent pas que l'Union se disperse sur tous les fronts. "Nous nous attacherons à obtenir des résultats là où cela compte le plus", notamment pour la jeunesse et la sécurité des citoyens. Sur la scène mondiale, les 27 réitèrent leur vision multilatérale fondée sur des règles, leur volonté de tirer parti des nouvelles possibilités commerciales, mais aussi de "relever en commun les défis mondiaux tels que la préservation de l'environnement et la lutte contre le changement climatique". Ils doivent plancher dans l'après-midi sur leur "agenda stratégique" des cinq prochaines années. La date choisie du 9 mai correspond à l'anniversaire de la déclaration prononcée par le Français Robert Schuman en 1950 lorsqu'il proposa la création d'une Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA), l'ancêtre de l'UE. (Belga)