"Il ne faudra plus une seule goutte de diesel sur la zone de concerts", promet Pieterjan Verhaeghen, cofondateur de Bolt. Pour y parvenir, la plateforme a combiné un parc solaire mobile, de l'électricité de secteur verte provenant de producteurs d'énergie des environs et une superbatterie innovante. Si les festivals font des efforts depuis plusieurs années pour être le plus durables possible, "une partie importante des émissions de CO2 d'un grand festival provient encore et toujours des groupes électrogènes diesel qui produisent l'électricité", note M. Verhaeghen. Le Werchter Parklife étant de taille bien plus modeste que les festivals habituels, l'occasion était trop belle pour ne pas se lancer. "Cette année, nous voulons surtout collecter des connaissances et conserver ces enseignements pour plus tard, pour nos festivals à beaucoup plus grande échelle", souligne le directeur des festivités Yo Van Saet. "Nos festivals doivent être encore plus durables dans un (proche) avenir, et ils le seront!" L'an dernier, Bolt avait déjà effectué un test, concluant, avec le Camping Belgica de StuBru. "Notre idée est d'aller à chaque fois un peu plus loin. Camping Belgica était un projet à très petite échelle", explique Pieterjan Verhaegen. "Werchter Parklife, qui se déroule sur un mois entier, est un événement de taille idéale pour faire la transition vers les très grands festivals de l'été. Cette édition plus modeste de Werchter nous donne l'occasion d'acquérir du savoir-faire pour être présents l'été prochain avec une installation prête à basculer vers les très gros festivals." (Belga)

"Il ne faudra plus une seule goutte de diesel sur la zone de concerts", promet Pieterjan Verhaeghen, cofondateur de Bolt. Pour y parvenir, la plateforme a combiné un parc solaire mobile, de l'électricité de secteur verte provenant de producteurs d'énergie des environs et une superbatterie innovante. Si les festivals font des efforts depuis plusieurs années pour être le plus durables possible, "une partie importante des émissions de CO2 d'un grand festival provient encore et toujours des groupes électrogènes diesel qui produisent l'électricité", note M. Verhaeghen. Le Werchter Parklife étant de taille bien plus modeste que les festivals habituels, l'occasion était trop belle pour ne pas se lancer. "Cette année, nous voulons surtout collecter des connaissances et conserver ces enseignements pour plus tard, pour nos festivals à beaucoup plus grande échelle", souligne le directeur des festivités Yo Van Saet. "Nos festivals doivent être encore plus durables dans un (proche) avenir, et ils le seront!" L'an dernier, Bolt avait déjà effectué un test, concluant, avec le Camping Belgica de StuBru. "Notre idée est d'aller à chaque fois un peu plus loin. Camping Belgica était un projet à très petite échelle", explique Pieterjan Verhaegen. "Werchter Parklife, qui se déroule sur un mois entier, est un événement de taille idéale pour faire la transition vers les très grands festivals de l'été. Cette édition plus modeste de Werchter nous donne l'occasion d'acquérir du savoir-faire pour être présents l'été prochain avec une installation prête à basculer vers les très gros festivals." (Belga)