Dans le mail envoyé par erreur à Joods Actueel, le juriste d'Unia jugeait "tordue" la condamnation d'un homme qui avait scandé des propos antisémites lors d'une manifestation pro-palestinienne en 2014 à Anvers. L'individu avait été condamné à payer 600 euros d'amende et à une peine conditionnelle de six mois, souligne Unia dans un communiqué publié vendredi. Unia a dans le même temps rappelé "son engagement, sans ambiguïtés, dans le combat contre l'antisémitisme", listant à son tour une série de décisions intervenues entre 2014 et 2017 dans le cadre de plusieurs dossiers qui ont mené à des condamnations pour antisémitisme ou négationnisme. (Belga)

Dans le mail envoyé par erreur à Joods Actueel, le juriste d'Unia jugeait "tordue" la condamnation d'un homme qui avait scandé des propos antisémites lors d'une manifestation pro-palestinienne en 2014 à Anvers. L'individu avait été condamné à payer 600 euros d'amende et à une peine conditionnelle de six mois, souligne Unia dans un communiqué publié vendredi. Unia a dans le même temps rappelé "son engagement, sans ambiguïtés, dans le combat contre l'antisémitisme", listant à son tour une série de décisions intervenues entre 2014 et 2017 dans le cadre de plusieurs dossiers qui ont mené à des condamnations pour antisémitisme ou négationnisme. (Belga)