Les militants de Pegida, qui se présentent comme des "patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident", se sont réunis sur la place Hendrik Conscience d'Anvers pour demander notamment le rétablissement permanent des frontières. Après quelques discours, le cortège est parti dans les rues d'Anvers, où une bagarre a rapidement éclaté avec, semble-t-il, des personnes qui se trouvaient dans un salon de coiffure. Une vitrine a été brisée et plusieurs équipes de la police ont été déployées dans le quartier. Parallèlement, dans le parc Spoor Noord, environ 60 personnes ont plaidé pour une société solidaire et exprimé ensemble leur rejet des idées de Pegida. Parmi eux, se trouvait notamment Herman Van Goethem, l'actuel directeur de la caserne Dossin et prochain recteur de l'université d'Anvers. (Belga)

Les militants de Pegida, qui se présentent comme des "patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident", se sont réunis sur la place Hendrik Conscience d'Anvers pour demander notamment le rétablissement permanent des frontières. Après quelques discours, le cortège est parti dans les rues d'Anvers, où une bagarre a rapidement éclaté avec, semble-t-il, des personnes qui se trouvaient dans un salon de coiffure. Une vitrine a été brisée et plusieurs équipes de la police ont été déployées dans le quartier. Parallèlement, dans le parc Spoor Noord, environ 60 personnes ont plaidé pour une société solidaire et exprimé ensemble leur rejet des idées de Pegida. Parmi eux, se trouvait notamment Herman Van Goethem, l'actuel directeur de la caserne Dossin et prochain recteur de l'université d'Anvers. (Belga)