Ce sont ainsi 26 civils et 36 membres des forces de sécurité nationales qui ont pu quitter les geôles talibanes dans la province de Baghlan (nord-est), a précisé le ministère. Quatre gardiens de la prison ont été tués durant l'opération, ajoute la déclaration. L'armée afghane a mené ces derniers mois plusieurs raids contre des prisons retenant des militants. Mardi, les autorités ont confirmé la libération de 41 captifs, dont 19 soldats, d'une prison talibane de la province d'Herat, dans l'ouest du pays. Les talibans ont intensifié leurs attaques contre les grandes villes des provinces, districts et les bases de sécurité de l'armée à la suite du retrait des forces internationales en Afghanistan, qui a débuté le 1er mai. Des combats opposant l'armée aux talibans ont lieu dans tout le pays. Après 20 ans de présence de troupes internationales dans le pays, ce retrait - qui doit s'achever le 11 septembre - laisse l'Afghanistan à un avenir incertain, sur fond de multiplication des attaques des insurgés talibans et alors que l'État islamique est toujours actif dans le pays. (Belga)

Ce sont ainsi 26 civils et 36 membres des forces de sécurité nationales qui ont pu quitter les geôles talibanes dans la province de Baghlan (nord-est), a précisé le ministère. Quatre gardiens de la prison ont été tués durant l'opération, ajoute la déclaration. L'armée afghane a mené ces derniers mois plusieurs raids contre des prisons retenant des militants. Mardi, les autorités ont confirmé la libération de 41 captifs, dont 19 soldats, d'une prison talibane de la province d'Herat, dans l'ouest du pays. Les talibans ont intensifié leurs attaques contre les grandes villes des provinces, districts et les bases de sécurité de l'armée à la suite du retrait des forces internationales en Afghanistan, qui a débuté le 1er mai. Des combats opposant l'armée aux talibans ont lieu dans tout le pays. Après 20 ans de présence de troupes internationales dans le pays, ce retrait - qui doit s'achever le 11 septembre - laisse l'Afghanistan à un avenir incertain, sur fond de multiplication des attaques des insurgés talibans et alors que l'État islamique est toujours actif dans le pays. (Belga)