La raison de la bagarre qui a impliqué entre 60 et 100 personnes n'est, selon la police, toujours pas connue. Les forces de l'ordre supposent qu'il s'agit d'un différend entre riverains et Syriens qui habitent le quartier.

A l'arrivée de la police, les fauteurs de trouble avaient déjà quitté les lieux. Quatre arrestations administratives ont été opérées. Les adversaires se seraient notamment affronté à coups de panneaux de signalisation. La police n'a pas connaissance de dégâts occasionnés aux voitures ou aux bâtiments.

Le calme est entretemps revenu mais la police locale a reçu l'appui de la police fédérale pour renforcer les patrouilles dans les environs.

La raison de la bagarre qui a impliqué entre 60 et 100 personnes n'est, selon la police, toujours pas connue. Les forces de l'ordre supposent qu'il s'agit d'un différend entre riverains et Syriens qui habitent le quartier. A l'arrivée de la police, les fauteurs de trouble avaient déjà quitté les lieux. Quatre arrestations administratives ont été opérées. Les adversaires se seraient notamment affronté à coups de panneaux de signalisation. La police n'a pas connaissance de dégâts occasionnés aux voitures ou aux bâtiments. Le calme est entretemps revenu mais la police locale a reçu l'appui de la police fédérale pour renforcer les patrouilles dans les environs.