Les services communaux et les autorités de l'école entre autres prendront part à cette réunion, où seront abordés la réouverture de lundi et le travail à effectuer pendant les prochaines semaines pour apaiser les relations avec le personnel de l'école, les parents d'élèves et les habitants du quartier. Les suspicions d'abus sexuels sur une enfant de 4 ans scolarisée dans l'école ont été levées par le parquet de Bruxelles, les experts médicaux ayant attribué les traces de sang à une infection. Mardi, des personnes qui n'acceptaient pas ces conclusions ont semé le trouble devant l'école. Des vitres ont été brisées et deux personnes de Laeken et d'Anderlecht arrêtées. L'école a été fermée par le bourgmestre. Les parents ont demandé à rencontrer les médecins et leur avocat Stéphane Jans a annoncé à différents médias que ses clients s'en remettent désormais à la version du parquet de Bruxelles. (Belga)