Après la réforme de l'Etat qui a transféré certaines compétences en matière d'établissement de soins à la Communauté germanophone et la réforme mise en place par la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block, les parlementaires germanophones souhaitent renforcer et assurer la survie de ses hôpitaux situés en région rurale. Le texte sera adressé au gouvernement germanophone ainsi qu'au gouvernement fédéral. Aux ministres régionaux, le Parlement demande, entre autres, qu'ils entreprennent tout ce qui relève de leur pouvoir pour pérenniser hôpitaux d'Eupen et de Saint-Vith, en intégrant les représentants des neuf communes de la communauté. Ils leur demandent également de représenter les intérêts des citoyens germanophones auprès de la ministre fédérale. Les parlementaires réclament par ailleurs que le gouvernement assure le financement des infrastructures nécessaires au développement des deux établissements hospitaliers. La proposition de résolution, qui est aussi adressée au gouvernement fédéral, demande qu'un accès aux soins de santé, en allemand, soit garanti. Le texte, qui a été approuvé à l'unanimité, vise aussi à ce que les hôpitaux de la Communauté germanophone puissent choisir librement leurs partenaires dans le cadre de la mise en réseau souhaitée par la ministre. (Belga)

Après la réforme de l'Etat qui a transféré certaines compétences en matière d'établissement de soins à la Communauté germanophone et la réforme mise en place par la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block, les parlementaires germanophones souhaitent renforcer et assurer la survie de ses hôpitaux situés en région rurale. Le texte sera adressé au gouvernement germanophone ainsi qu'au gouvernement fédéral. Aux ministres régionaux, le Parlement demande, entre autres, qu'ils entreprennent tout ce qui relève de leur pouvoir pour pérenniser hôpitaux d'Eupen et de Saint-Vith, en intégrant les représentants des neuf communes de la communauté. Ils leur demandent également de représenter les intérêts des citoyens germanophones auprès de la ministre fédérale. Les parlementaires réclament par ailleurs que le gouvernement assure le financement des infrastructures nécessaires au développement des deux établissements hospitaliers. La proposition de résolution, qui est aussi adressée au gouvernement fédéral, demande qu'un accès aux soins de santé, en allemand, soit garanti. Le texte, qui a été approuvé à l'unanimité, vise aussi à ce que les hôpitaux de la Communauté germanophone puissent choisir librement leurs partenaires dans le cadre de la mise en réseau souhaitée par la ministre. (Belga)