Les manifestants se sont également insurgés contre le fait que seuls 650 des 1.800 fonctionnaires de l'administration régionale bruxelloise étaient conviés à la réception à l'hôtel Plaza. Ils ont donc organisé leur propre réception devant le buffet. Profitant de l'Epiphanie, trois manifestants, déguisés en rois mages, ont offert des cacahouètes à Rudi Vervoort, ministre-président bruxellois et au secrétaire d'Etat bruxellois chargé de la Fonction publique Bruno De Lille. Les cacahouètes symbolisaient selon eux ce qu'ils ont obtenu durant ces cinq années de législature.

"La négociation entre syndicats et le cabinet De Lille sur le statut des fonctionnaires de la Région de Bruxelles-Capitale vient de s'achever. Le texte qui a été proposé n'est pas bon et marque un net recul quant au statut actuel des fonctionnaires ainsi que leurs recrutements et promotion. Selon nous, il y a une grande politisation de l'administration", a déclaré Myriam Bossuroy, représentante CGSP pour l'administration régionale bruxelloise.

Bruno De Lille a regretté l'action. "Il y a de très bonnes choses dans ce changement de statut, comme un meilleur système d'évaluation. Nous avons négocié comme il se doit et sommes ouverts à la discussion. Je ne crains pas les syndicats".
Les syndicats continueront à mener des actions, sans toutefois manifester, "pour ne pas bloquer les citoyens", souligne Henri De Baer du syndicat libéral SLFP.

Les manifestants se sont également insurgés contre le fait que seuls 650 des 1.800 fonctionnaires de l'administration régionale bruxelloise étaient conviés à la réception à l'hôtel Plaza. Ils ont donc organisé leur propre réception devant le buffet. Profitant de l'Epiphanie, trois manifestants, déguisés en rois mages, ont offert des cacahouètes à Rudi Vervoort, ministre-président bruxellois et au secrétaire d'Etat bruxellois chargé de la Fonction publique Bruno De Lille. Les cacahouètes symbolisaient selon eux ce qu'ils ont obtenu durant ces cinq années de législature. "La négociation entre syndicats et le cabinet De Lille sur le statut des fonctionnaires de la Région de Bruxelles-Capitale vient de s'achever. Le texte qui a été proposé n'est pas bon et marque un net recul quant au statut actuel des fonctionnaires ainsi que leurs recrutements et promotion. Selon nous, il y a une grande politisation de l'administration", a déclaré Myriam Bossuroy, représentante CGSP pour l'administration régionale bruxelloise. Bruno De Lille a regretté l'action. "Il y a de très bonnes choses dans ce changement de statut, comme un meilleur système d'évaluation. Nous avons négocié comme il se doit et sommes ouverts à la discussion. Je ne crains pas les syndicats". Les syndicats continueront à mener des actions, sans toutefois manifester, "pour ne pas bloquer les citoyens", souligne Henri De Baer du syndicat libéral SLFP.