Le Centre sportif étudiant (CSE) de l'Université catholique de Louvain (UCL), organisateur de l'épreuve, avait été contraint d'annuler l'édition 2016. Les moyens financiers à déployer en raison du contexte sécuritaire étaient alors trop importants. Cet automne, l'événement est maintenu et les budgets devraient suivre. "Nous bénéficierons d'aides publiques, dont celles de la Province du Brabant wallon ou de la Région wallonne", explique Antoine Vandamme, président du CSE. "Divers opérateurs privés nous soutiendront également, mais je n'ajouterai aucun commentaire car des négociations sont toujours en cours. Alors que nous disposions de quelque 100.000 euros de budget les années précédentes, nous tournerons cette fois autour de 170.000 à 200.000 euros." Parmi les postes les plus coûteux figurera la sécurité. "Outre les moyens policiers, une septantaine de vigiles travailleront aux différents postes de contrôle, sans compter ceux qui se trouveront dans les aires dédiées aux concerts", précise Antoine Vandamme, ajoutant que l'espace consacré à l'événement sera limité au centre et au bas de la ville. Le périmètre où se dérouleront les animations inclura, entre autres, la place de l'Université, le parking Leclercq, l'avenue Cardinal Mercier et la Grand-Place. A l'intérieur de celui-ci seront définies trois zones de concerts sur lesquelles seront réparties sept scènes. "Des mesures particulières y seront d'application, dont l'interdiction d'y entrer avec un sac", ajoute le président du CSE. Ce dernier espère attirer 30 à 35.000 participants, contre 40.000 lors des dernières éditions. (Belga)

Le Centre sportif étudiant (CSE) de l'Université catholique de Louvain (UCL), organisateur de l'épreuve, avait été contraint d'annuler l'édition 2016. Les moyens financiers à déployer en raison du contexte sécuritaire étaient alors trop importants. Cet automne, l'événement est maintenu et les budgets devraient suivre. "Nous bénéficierons d'aides publiques, dont celles de la Province du Brabant wallon ou de la Région wallonne", explique Antoine Vandamme, président du CSE. "Divers opérateurs privés nous soutiendront également, mais je n'ajouterai aucun commentaire car des négociations sont toujours en cours. Alors que nous disposions de quelque 100.000 euros de budget les années précédentes, nous tournerons cette fois autour de 170.000 à 200.000 euros." Parmi les postes les plus coûteux figurera la sécurité. "Outre les moyens policiers, une septantaine de vigiles travailleront aux différents postes de contrôle, sans compter ceux qui se trouveront dans les aires dédiées aux concerts", précise Antoine Vandamme, ajoutant que l'espace consacré à l'événement sera limité au centre et au bas de la ville. Le périmètre où se dérouleront les animations inclura, entre autres, la place de l'Université, le parking Leclercq, l'avenue Cardinal Mercier et la Grand-Place. A l'intérieur de celui-ci seront définies trois zones de concerts sur lesquelles seront réparties sept scènes. "Des mesures particulières y seront d'application, dont l'interdiction d'y entrer avec un sac", ajoute le président du CSE. Ce dernier espère attirer 30 à 35.000 participants, contre 40.000 lors des dernières éditions. (Belga)