La tragédie a eu lieu sur le Kunhar, un cours d'eau qui traverse la province du Khyber Pakhtunkhwa, près du village de Beesian, une zone touristique montagneuse à 200 km au nord d'Islamabad. Cette rivière caillouteuse, profonde et tumultueuse est appréciée pour la descente en eaux vives. "La jeune fille essayait de prendre un selfie le long de la rivière quand elle a glissé", a raconté un policier, Arshad Khan, expliquant que d'autres touristes avaient vu l'accident. La mère a alors sauté dans l'eau pour tenter de la sauver, mais elle a été emportée par le courant. "Voyant à la fois sa femme et sa fille se noyer, le père s'est à son tour jeté dans la rivière pour leur porter secours mais il a également péri," a ajouté M. Khan. Les corps de la mère et de la fille ont été retirés de l'eau, mais les recherches sont toujours en cours pour celui du père, a-t-il poursuivi. Les parents étaient tous deux médecins dans la province du Pendjab et s'étaient rendus dans cette zone pour les vacances. Ils avaient deux autres enfants, une fille de neuf ans et un fils de six ans, qui ont été témoins de la scène. Avec l'augmentation de l'utilisation des smartphones, un nombre croissant de personnes meurent chaque année en tentant de prendre des selfies. (Belga)

La tragédie a eu lieu sur le Kunhar, un cours d'eau qui traverse la province du Khyber Pakhtunkhwa, près du village de Beesian, une zone touristique montagneuse à 200 km au nord d'Islamabad. Cette rivière caillouteuse, profonde et tumultueuse est appréciée pour la descente en eaux vives. "La jeune fille essayait de prendre un selfie le long de la rivière quand elle a glissé", a raconté un policier, Arshad Khan, expliquant que d'autres touristes avaient vu l'accident. La mère a alors sauté dans l'eau pour tenter de la sauver, mais elle a été emportée par le courant. "Voyant à la fois sa femme et sa fille se noyer, le père s'est à son tour jeté dans la rivière pour leur porter secours mais il a également péri," a ajouté M. Khan. Les corps de la mère et de la fille ont été retirés de l'eau, mais les recherches sont toujours en cours pour celui du père, a-t-il poursuivi. Les parents étaient tous deux médecins dans la province du Pendjab et s'étaient rendus dans cette zone pour les vacances. Ils avaient deux autres enfants, une fille de neuf ans et un fils de six ans, qui ont été témoins de la scène. Avec l'augmentation de l'utilisation des smartphones, un nombre croissant de personnes meurent chaque année en tentant de prendre des selfies. (Belga)