"Plus qu'une accession à la tête de la France, c'est aussi un rejet clair d'un projet de repli dangereux pour l'Europe qui triomphe ce dimanche soir. Après la victoire de Mark Rutte aux Pays-Bas, après l'effondrement de Ukip aux élections locales en Grande-Bretagne, la France opte pour un projet tourné vers mieux d'Europe", a-t-il déclaré. "La victoire d'Emmanuel Macron doit être une opportunité pour rassembler toutes les bonnes volontés afin de réenchanter le projet européen. L'Europe est un atout politique et stratégique. Elle doit redevenir une véritable plus-value pour nos concitoyens", a poursuivi le Premier ministre en appelant par ailleurs "au renforcement de l'étroite collaboration entre nos deux pays pour la sécurité et dans la lutte contre le terrorisme". "Je lance une invitation à Emmanuel Macron pour une rencontre officielle à Bruxelles ou à Paris pour formaliser concrètement un ensemble de propositions qui doivent permettre de consolider et renforcer le projet européen alors qu'il est confronté à de nombreux défis", a conclu Charles Michel. (Belga)

"Plus qu'une accession à la tête de la France, c'est aussi un rejet clair d'un projet de repli dangereux pour l'Europe qui triomphe ce dimanche soir. Après la victoire de Mark Rutte aux Pays-Bas, après l'effondrement de Ukip aux élections locales en Grande-Bretagne, la France opte pour un projet tourné vers mieux d'Europe", a-t-il déclaré. "La victoire d'Emmanuel Macron doit être une opportunité pour rassembler toutes les bonnes volontés afin de réenchanter le projet européen. L'Europe est un atout politique et stratégique. Elle doit redevenir une véritable plus-value pour nos concitoyens", a poursuivi le Premier ministre en appelant par ailleurs "au renforcement de l'étroite collaboration entre nos deux pays pour la sécurité et dans la lutte contre le terrorisme". "Je lance une invitation à Emmanuel Macron pour une rencontre officielle à Bruxelles ou à Paris pour formaliser concrètement un ensemble de propositions qui doivent permettre de consolider et renforcer le projet européen alors qu'il est confronté à de nombreux défis", a conclu Charles Michel. (Belga)