L'organisation à but non lucratif belge River Cleanup espère au moyen de son action éviter que des milliards de kilos de déchets plastiques ne se retrouvent dans les océans d'ici 2030. La majorité de ces déchets s'y voient déversés après un voyage par les rivières. Cette année, l'ONG souhaite ramasser et recycler un million de kilos de déchets amassés dans les rivières, un objectif qui doit être triplé tous les ans. "River Cleanup a, jusqu'à présent, ramassé 400.000 kilos de déchets, ce qui est un bon début", indique l'organisation dans un communiqué, précisant que le plastique met des centaines d'années à se décomposer dans la nature et que des microplastiques se fraient un chemin jusqu'à notre alimentation. Des opérations de nettoyage ont eu lieu partout dans le monde, entre autres en Belgique, en Chine, au Japon, au Cameroun, au Ghana, aux Pays-Bas, en France, en Russie, en Lituanie ou encore en Australie. Les participants belges ont pu, grâce à la collaboration de Peddel Sport Vlaanderen, ramasser des déchets à 15 endroits différents, en glissant sur l'eau à bord de kayaks, canoës ou paddles. (Belga)

L'organisation à but non lucratif belge River Cleanup espère au moyen de son action éviter que des milliards de kilos de déchets plastiques ne se retrouvent dans les océans d'ici 2030. La majorité de ces déchets s'y voient déversés après un voyage par les rivières. Cette année, l'ONG souhaite ramasser et recycler un million de kilos de déchets amassés dans les rivières, un objectif qui doit être triplé tous les ans. "River Cleanup a, jusqu'à présent, ramassé 400.000 kilos de déchets, ce qui est un bon début", indique l'organisation dans un communiqué, précisant que le plastique met des centaines d'années à se décomposer dans la nature et que des microplastiques se fraient un chemin jusqu'à notre alimentation. Des opérations de nettoyage ont eu lieu partout dans le monde, entre autres en Belgique, en Chine, au Japon, au Cameroun, au Ghana, aux Pays-Bas, en France, en Russie, en Lituanie ou encore en Australie. Les participants belges ont pu, grâce à la collaboration de Peddel Sport Vlaanderen, ramasser des déchets à 15 endroits différents, en glissant sur l'eau à bord de kayaks, canoës ou paddles. (Belga)