Ce baromètre, qui doit régler l'adoption de mesures sanitaires en fonction de l'évolution de l'épidémie, se fait attendre depuis des semaines. M. Vandenbroucke avait déjà freiné son adoption, soulignant que la version à l'étude n'était pas adaptée à la situation. Le projet actuellement sur la table serait simplifié en deux phases, la première concernant la sortie de crise, la seconde pour éviter d'y revenir, en spécifiant que faire en fonction des indicateurs disponibles. L'idée ne serait pas d'instaurer une automaticité entre ces indicateurs et les mesures à prendre. La situation devrait donc toujours être évaluée. Pas question donc qu'une évolution constatée au matin mène automatiquement à l'entrée en vigueur d'une mesure l'après-midi. Vendredi, le comité de concertation se penchera aussi sur la période des fêtes et sur les magasins. Le ministre des Indépendants David Clarinval a plaidé lundi pour que la réouverture des commerces et de l'horeca soit sérieusement envisagée, ajoutant que si ce n'était pas possible, il proposerait des assouplissements. Le Premier ministre Alexander De Croo a expliqué mardi que toute décision devrait être prise sur base de faits et de chiffres. "Je comprends évidemment que des entrepreneurs veulent relancer leur activité. Nous clarifierons vendredi si c'est possible et dans quelles conditions", a-t-il commenté. (Belga)

Ce baromètre, qui doit régler l'adoption de mesures sanitaires en fonction de l'évolution de l'épidémie, se fait attendre depuis des semaines. M. Vandenbroucke avait déjà freiné son adoption, soulignant que la version à l'étude n'était pas adaptée à la situation. Le projet actuellement sur la table serait simplifié en deux phases, la première concernant la sortie de crise, la seconde pour éviter d'y revenir, en spécifiant que faire en fonction des indicateurs disponibles. L'idée ne serait pas d'instaurer une automaticité entre ces indicateurs et les mesures à prendre. La situation devrait donc toujours être évaluée. Pas question donc qu'une évolution constatée au matin mène automatiquement à l'entrée en vigueur d'une mesure l'après-midi. Vendredi, le comité de concertation se penchera aussi sur la période des fêtes et sur les magasins. Le ministre des Indépendants David Clarinval a plaidé lundi pour que la réouverture des commerces et de l'horeca soit sérieusement envisagée, ajoutant que si ce n'était pas possible, il proposerait des assouplissements. Le Premier ministre Alexander De Croo a expliqué mardi que toute décision devrait être prise sur base de faits et de chiffres. "Je comprends évidemment que des entrepreneurs veulent relancer leur activité. Nous clarifierons vendredi si c'est possible et dans quelles conditions", a-t-il commenté. (Belga)